Youtube Facebook Twitter

Témoignage sur le cancer et les rémissions naturelles

Témoignage sur le cancer et les rémissions naturelles

Témoignage

Michel Z.

« – Allô, Professeur?.. Je me permets de vous appeler car il faut absolument que vous rencontriez Michel! Depuis deux mois à peine qu’il a commencé la spiruline, il est absolument méconnaissable…!

-… Michel…?

– Oui, vous savez ce monsieur que sa femme avait traîné à votre conférence et qui ne s’est d’ailleurs presque pas exprimé tellement il était fatigué… Cʼest Marie-Noëlle, à ses côtés, qui vous harcelait de questions sur la spiruline et le Cancer… »

Oh, que oui je mʼen souviens… !

J’avais fait un « tir groupé » de plusieurs soirées dites de « sensibilisation » autour du thème de la Santé et de la spiruline. Soirées dites « tous publics » où s’interpellent pêle-mêle des professionnels de santé, des « mamies – robes à – fleur », des sportifs, des seniors, des ados, des gens atteints de pathologies hyper lourdes, des hypochondriaques…

J’ai longtemps pensé que c’était l’apanage de certains prédicateurs que de rassembler ainsi, par centaines, des publics aussi disparates. Mais pour certains il est vrai, la quête n’est-elle pas du même ordre?

Pour en revenir à Michel, je ne me serais pas souvenu de son prénom. Mais de son faciès assurément… ayant tous les stigmates du quidam « en pleine chimio ».

Dʼune parfaite lucidité sur la gravité de son état et les effets secondaires des thérapies; Que lui ont au demeurant parfaitement expliqué les oncologues du CHU. Sur les courbes statistiques des rémissions et ses « chances » de survie idem.

Alors vous pensez bien que les envolées lyriques des « mystiques de la Spiru » qui soutiennent, « preuve » de leur bouquin édité à compte dʼauteur à l’appui, quʼils se sont « guéris du cancer grâce à la spiruline » (sic) il nʼen a cure, le Michel !…Et il a bien raison!

C’est toujours un exercice assez singulier et périlleux, dans ces cas d’espèce loin d’être exceptionnels de témoignages dithyrambiques de gens dont on ne peut certes pas douter de la bonne foi, que de devoir leur apporter la contradiction. Rigueur scientifique oblige. S’imposer de s’en tenir strictement à ce qui a été constaté, voire démontré, ou qui peut être démontrable.

Pour autant, et pour ne pas me dérober aux questions aussi précises que, j’exposais les résultats d’un certain nombre de travaux rigoureux, notamment sur les rongeurs, faisant état de rémission spectaculaire chez ceux ayant reçu concomitamment à l’administration du matériel cellulaire cancéreux des extraits de spiruline. J’enchaînais sur les publications et statistiques relatives aux études humaines, confirmant l’effet positif de la spiruline sur la dynamisation des « cellules tueuses » et la puissante action immunitaire notamment de la phycocyanine…

Quʼen tout état de cause, les protéines et micronutriments apportés par la spiruline ne pouvaient quʼavoir un effet favorable… Mais qu’il convenait de poursuivre les traitements en cours et les examens de surveillance.

Envie d'en savoir plus ?

Envie d'en savoir plus ?

Envoi

Le protocole

À sa demande, je lui concoctais un protocole de l’ordre de 10 grammes/ jour.

Deux mois plus tard, c’est donc l’organisatrice de la conférence qui me donne, par ce coup de téléphone, des nouvelles de Michel.

Je le revois. Et c’est lui-même et son entourage qui me narrent la suite.

Visite périodique dans le service d’oncologie du CHU un peu moins d’un mois après la fameuse soirée. Il avait, bon gré mal gré, mis en application le protocole « Spiru » dès le lendemain.

Contre toute attente : reprise de poids de cinq kilos, repousse des cheveux spectaculaire, remontée de la numération tant de la lignée rouge que « des blancs »… et le moral à l’avenant!

À tel point que le Professeur qui le suit depuis le début de son affection lui demande ce qui a bien pu interférer…

« On n’a pas osé lui en parler la première fois… » reconnaissent Michel et son épouse.

Par contre, la consultation suivante, les progrès cliniques se poursuivant ainsi que la rémission confirmée par radios et autres scanners, on lui a confié qu’il nous « semblait que la spiruline n’y était pas pour rien »…

Visiblement le Professeur G. n’en avait jamais entendu parler.

Par contre, esprit ouvert et curieux, il accepta volontiers quʼon rentre en contact, que je lui adresse de la documentation, que l’on poursuive concomitamment les deux approches ; Puis de me communiquer les résultats des examens complémentaires et différentes analyses pratiquées périodiquement chez Michel.

Car son parcours ne fut pas linéaire.

Il a connu, « nous » avons connu, deux récidives.

Mais chacune d’elles a été moins invalidante, les traitements rapidement plus efficaces et les effets secondaires moindres.

Michel a introduit la spiruline dans son « rituel alimentaire »

Texto d’il y a moins d’une semaine: « Michel va super bien. Les résultats sont excellents. »

Envie d'en savoir plus ?

Envie d'en savoir plus ?

Envoi

 

 

Où puis je commander de la spiruline de très bonne qualité ? ici 🙂

 

 

 

A lire : Un article très complet sur les études sur le cancer et la spiruline.

Source : Spiruline l’algue bleue de santé et de prévention : Docteur Jean-Louis Vidalo


ed3846adfae76f18ec42098cb34e1945TTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTT