Youtube Facebook Twitter

L’enfant et la spiruline

L’enfant et la spiruline

“L’enfant est le père de l’homme” Lacan

Certes, la formule du psychanalyste se veut provocatrice, mais n’est pas sans fondement.
En effet, à bien des égards, l’enfant possède très tôt tous les éléments, définitifs ou en développement, d’ordre biologique, physiologique ou psychologique, qui feront de lui l’homme, la femme, de demain.

Envie d'en savoir plus ?

Envie d'en savoir plus ?

Envoi

De ce point de vue, l’enfance ne constitue qu’une phase de croissance, de développement et d’apprentissage de ses propres ” outils “. Certaines écoles de psychologie ont traduit cette idée par la formule ” à quatre ans : tout est joué !” Sentence sans doute quelque peu abrupte.

Il est incontestable que l’enfant possède des potentiels d’apprentissage, d’acquisition, de mémorisation, extraordinairement efficaces, probablement exponentiels par rapport au développement physique de son organisme dont les vitesses de croissance et de transformation sont déjà phénoménales !

Le corollaire, c’est que cet organisme en croissance est d’une grande vulnérabilité. Un incident, une cicatrice — qu’elle soit d’ordre physique ou psychologique — auront des répercussions définitives toute la vie durant.

Une carence en un de ses constituants primaires, en premier lieu les nutriments nombreux et variés nécessaires quotidiennement a cet organisme en pleine croissance, se paie comptant.
La célèbre « métaanalyse » d’Anderson démontrant que les enfants nourris au sein maternel développent un Q.I. de 5 à 10 points supérieurs à celui des enfants qui n’en ont pas bénéficié, tend à démontrer que la qualité de la nutrition lors de la structuration neuromembranaire et de la myéline du nourrisson a une incidence directe sur les capacités mnésiques et cognitives du jeune enfant, et partant de l’adulte en devenir qu’il renferme.

 

Envie d'en savoir plus ?

Envie d'en savoir plus ?

Envoi

L’occasion est trop belle pour que l’on ne s’offre pas le plaisir de rappeler que la spiruline est – avec le lait maternel – le SEUL aliment contenant parmi ses acides gras essentiels de l’acide di-homo-gamma-linolénique !

Pour ne pas s’étendre en des développements et des références que l’on retrouvera dans des articles de ce blog, il convient simplement de souligner de façon logique et pragmatique :

  • L’impérieuse nécessité pour tout organisme en croissance, en tout premier lieu celui des enfants, de bénéficier d’une alimentation équilibrée et variée, et d’insister sur le rôle prépondérant des apports protéinés, des apports vitaminiques et des micronutriments oligoéléments et minéraux.
  • La difficulté que peuvent éprouver de nombreux parents à sensibiliser leur jeune descendance aux vertus d’une diététique équilibrée, face à un comportement souvent rebelle plus enclin à privilégier des produits trop gras et sucrés offerts il est vrai très tôt comme récompense (!) ou intempestivement télésuggérés…
  • Qu’à défaut, une dose quotidienne d’un gramme de bonne spiruline, dont les formes adaptées spécifiquement aux enfants sont en instance de commercialisation, vient palier les inévitables carences en apports nutritifs de nos chers bambins… Et déculpabiliser leurs parents attentifs.

 

Envie d'en savoir plus ?

Envie d'en savoir plus ?

Envoi

 

Source : Spiruline l’algue bleue de santé et de prévention : Docteur Jean-Louis Vidalo


dfd5f657461b3fd2a11d966f81ca4aeaEEEEEEEE